Les RALC du corps médical

J’ai de la chance, si on ne compte pas ma mère, je n’ai pas eu beaucoup de RALC de la part de mon entourage. Mise à part celle de mon collègue me demandant si je ne voulais pas sa fille de 10 mois parce qu’elle ne dort pas la nuit, les autres, sont plutôt liées à l’ignorance du parcours PMA. Le problème, c’est que les plus grosses RALC, je les ai eu de la part de professionnels de santé et là, en plus de me mettre hors de moi, ça fait franchement mal.

giphy (34)

-L’infirmier chargé de me faire mon injection de Décapeptyl. « Vous pensez pas que vous faites un blocage psychologique parce que vous vous êtes occupé d’enfants malades ? » Heu je te rappelle l’indication de l’injection que tu viens de me faire ?

-La généraliste lorsque je suis allée la voir pour un simple certificat pour le sport. « Il a surtout une grosse grosse part de psychologique dans l’infertilité. Souvent il y a tout qui fonctionne bien mais ça ne marche pas. »

Mouai, chez nous, on sait pourquoi ça ne fonctionne pas mais c’est toujours bien sympa et bien culpabilisant pur les couples en infertilité inexpliquée.

-La même généraliste quand je lui demande si elle a une idée de quand doivent revenir les règles après du déca. « Je ne saurais pas vous dire, je ne connais pas ce médicament ». Au moins c’est honnête, ce ne serait pas vraiment une RALC si elle n’avait pas été chercher devant moi le mécanisme d’action et l’indication du  traitement. « J’ai tapé 22,5 mg mais ça change pas grand chose ça reste pas des grosses doses (j’avais reçu 11,25 mg). Ben c’est pas noté l’endométriose dans les indications. » Et après que je lui ai reprécisé que j’avais reçu 11,25 mg. « Ah bah oui c’est bien écrit là, endométriose avec une durée de traitement limitée à 6 mois » Elle pensait que c’était une injection trimestrielle et ne comprenait pas pourquoi j’attendais mes règles si j’étais ménopausée… Un vrai dialogue de sourd.

-La secrétaire du labo dépitée devant mon 100%. « C’est pour une grossesse ? »

A ton avis 100 % stérilité très récent ça veut dire que je suis enceinte ?

-Une autre secrétaire dans un autre labo, le jour de la première prise de sang de BHCG du 1er transfert. « Non mais votre 100% il est pas bon là. Je vais pas pouvoir vous le faire, c’est pas le bon papier, normalement la sécu elle a du vous envoyer autre chose. »

Nan mais sérieux ? J’arrive à la fin de ma FIV, ça ne pose aucun problème à l’autre labo, à la pharmacie et à l’hôpital mais pourtant, il n’est pas valable ? Et pourquoi aujourd’hui ? Enfin, je suis pas assez stressée comme ça ?!

-L’infirmière des urgences gynéco où je me présente pour des saignements qui me dit tout doucement et gentiment. « Si vous avez fait une FIV, vous allez directement en PMA, çà vous évitera d’attendre ici ». Au moment où elle m’indique une mauvaise direction et au vu de ma tête, elle demande à sa collègue. « Machine c’est bien là le service PMA ? Oh merde, j’envoie toujours les patientes au mauvais endroit ».

Alors celle-ci même dans le contexte, ça ma fait rire, ça partait d’une bonne intention. T’inquiète pas madame, je le connais bien moi, le chemin du service de PMA.

-L’interne des urgences qui me reçoit pour ma première visite pour une suspicion de fausse couche. « De toute façon ça changera rien sur votre fertilité. Ha oui c’est vrai vous, vous avez fait une FIV vous, bah ça change rien quand même. Vous allez pouvoir recommencer ».

Heu ouai super, c’est sur je me sens mieux comme çà…

-La sage femme de PMA lors d’un monito. »Ne me parlez pas, je regarde et je vous dis tout à la fin ». Une fois rhabillée. « Au revoir madame ».

T’es bien gentille cocotte mais maintenant que j’ai rempli ma part du deal, j’aimerais bien que tu remplisse la tienne.

-Et la palme revient à la généraliste que j’ai vu en janvier. J’avais besoin d’une ordonnance pour une échographie d’un kyste ovarien afin de déterminer si fonctionnel  ou endométriose. Pour info je suis restée 7 min dans le cabinet. « De toute façon, il ne faut pas vous faire d’illusion, une FIV ça marche rarement du premier coup, c’est seulement 25% de chance de réussite (euh 30% selon mon centre de PMA) et puis c’est une épreuve pour le couple ». « En tout cas, je peux vous rassurer d’une chose, c’est que c’est sure, vous n’avez pas d’endométriose. Des douleurs de règles ce n’est pas suffisant et en plus vous ne souffrez pas assez pour ça. » « Ha bon vous avez mal en dehors de vos règle, ouai ben ça change rien, vous inquiétez pas pour ça ».

Alors déjà pour la FIV, je le sais déjà merci, mais ya une façon de le dire… Et pour l’endométriose, avant de juger ma douleur, tu pourrais au moins m’interroger. Ensuite si ma gynéco de PMA et la gynéco spécialiste en infertilité qui m’a fait l’échographie me demandent toutes les 2 de faire une IRM pelvienne, c’est sans doute pour une bonne raison non ? Tu te prend pour qui, pour contredire comme ça 2 spécialistes sans aucun interrogatoire ou examen ?

Voilà, mon parcours PMA n’étant pas terminé, je pense qu’il y en aura d’autres. Cette fois j’essaierai de penser à bien les noter pour vous en faire un bel article. Parce qu’il vaut mieux en rire qu’en pleurer, j’espère au moins, avoir pu vous faire rire un peu.

13 commentaires sur “Les RALC du corps médical

      1. Très clairement mais après 4 médecins différents testés dont 2 partis à la retraite, j’ai l’impression qu’il n’y en a pas un pour rattraper l’autre…

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s