Fausse couche (fin)


Après plus de 50 jours d’attente, j’ai enfin eu mon retour de couches. J’ai appris que c’était le terme employé. Naïvement, je pensais que ce terme ne s’appliquait qu’après un accouchement. Bref, je m’attendais à être déçue et finalement pas tellement, vu que J1 lance, du moins je l’espère, le top départ de la FIV 2 et surtout je vais enfin pouvoir tester Livia.

La première chose à faire, c’était de prendre RDV pour faire l’échographie de contrôle post-fausse couche pour voir si tout était ok pour débuter le protocole. A 9h35 pétante, au moment de me lever de mon bureau pour aller passer mon appel, je sens qu’un détour par les toilettes s’impose. Et là horreur à peine 1h après mon arrivée au boulot, la serviette que je met en cas de fuite de la cup est complètement saturée, jean taché et cup archi pleine. Hum, hum ça fait déjà beaucoup quand même. Peu importe, je pars appeler le cabinet où j’ai pu obtenir un RDV dès le lendemain. Une bonne chose de faite!

Malheureusement le reste de la journée ne s’est pas aussi bien passé. Dès mon retour à mon bureau, des contractions utérines tellement importantes que je pouvais voir mon ventre bouger à travers mes vêtements et des saignements qui sont partis sur leur lancé. Vers 11h, rebelote serviette saturée, nouvelle tâche sur jean et cup pleine. Je décide de me laisser 1h mais je commence à flipper. Je n’ai pas envie de retourner aux urgences, pas envie d’un curetage, j’ai juste envie de commencer ce put*** de protocole. 1h plus tard ma cup est de nouveau saturée, je me décide donc à appeler les urgences gynéco de mon centre de PMA pour savoir si je dois vraiment me déplacer. Après plusieurs tentative pour faire comprendre à l’infirmière au téléphone que non, je ne veux pas parler à l’interne de PMA sinon j’aurais directement appeler le centre de PMA, elle finit par me transférer l’appel à l’interne de gynéco de garde. Effectivement, la quantité de sang perdue commence à être bien importante mais le plus important c’est comment je me sens. Pas de vertiges pour le moment, on peut encore se permettre d’attendre encore un peu mais si va continue, il va quand même falloir venir. L’infirmière en moi négocie une tension et un hémocue, la doc est ok. Je la rappelle avec les résultats, la tension est ok, hémoglobine à 12,6g/dL, elle me dit de surveiller les saignements et de la rappeler avec nouvelle tension et hémocue à 15h.

Il est déjà presque 13h, mon boulot n’avance pas bien vite et une réunion est prévue à 14h avec le chef de service. Difficile de s’absenter toutes les 30 mins pour vérifier mon fond de culotte, ma collègue très compréhensive me dit de ne pas venir, elle assura sans moi. L’hémocue de 15h est une vrai galère, l’IDE des urgences refuse de m’en refaire un sans faire de dossier, et c’est finalement ma cadre qui en trouvera un après avoir fait le tour des services du bâtiment. Ils sont pas trop génial mes collègues ? Au final, les saignements ont bien diminués, la tension est toujours ok, hémoglobine à 13,6g/dL (ouai, ouai, j’ai pas cherché à comprendre). Après moult et moult appels aux urgences gynéco, la personne qui me répond enfin à 17h30 transfert l’appel au gynéco…. d’obstétrique qui de toute façon ne peut pas me parler car occupé avec un bébé en salle de naissance. La communication dans mon centre c’est toujours pas çà… Je rappelle immédiatement et demande à laisser un message, les résultats sont bons je sais d’avance qu’il n’y a rien à faire. Le message est finalement passé vu que l’interne m’a laissé un message juste à la fin de sa garde me disant ce que je savais déjà: tout est ok pour le moment mais consulter si aggravation des saignements ou de mon état général. La journée fut bien longue, je n’ai qu’une envie prendre une douche et aller me coucher. Surtout que je sais d’avance, qu’il va a falloir que j’aille à l’autre bout de Paris le lendemain pour l’écho.

giphy (41)
Au dodo !

 

Le lendemain, les saignements et les douleurs se sont bien calmés et malgré mon départ du travail, 2h plus tôt que la veille, ma journée fut nettement plus productive. 1h de transport et presque 1h en salle d’attente plus tard, c’est enfin le moment de cette écho tant attendu. Je kiffe vraiment cette gynéco qui regarde tout en détail et explique tout à chaque fois. Il reste des résidus dans l’utérus mais compatible avec le sang restant des règles. Dans le contexte d’un nouveau protocole, elle préfère recontrôler vers J9 du cycle après les règles mais elle est tout à fait ok pour que je commence la pilule dès ce soir. Elle en a profité pour faire le comptage des follicules et le tour de mes lésions d’endométriose: 15 follicules de chaque côté, 2 kystes d’endométriose sur l’ovaire droit et une atteinte du ligament gauche. Le hic c’est que sur le compte rendu d’IRM de février, la lésion est notée sur le ligament utéro-sacré droit. Erreur sur le compte rendu d’IRM ou nouveau nodule ? Vu que là, j’ai eu l’explication en direct live et que la sonde était bien vers la gauche, je ne pense pas à une erreur de sa part. Je lui demanderai la semaine prochaine. En attendant pilule et top départ de la FIV2 !         

        giphy (38).gif

6 commentaires sur “Fausse couche (fin)

  1. Pour mes fausses couches lors du retour de couches mes règles ont toujours été plus abondantes. Certainement des restes qui s’évacuent?
    Mais dans ton cas c’était effectivement flippant! J’espère pour toi que tu vite pouvoir repartir au combat!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s