FIV ICSI 2: le transfert

Finalement, l’attente des 5 jours entre la ponction et le transfert n’ont pas été aussi horribles que prévu. Je vis beaucoup mieux l’attente quand je reste au chaud chez moi, que lorsque que je dois aller travailler. En même temps, quand on dort 12 à 13h par nuit, ça fait déjà une bonne partie du temps d’occupée.

A la suite des multiples RALCS de médecins généralistes précédemment rencontrés, j’avais pris RDV jeudi avec un nouveau médecin pour demander un prolongement de l’arrêt de travail post-ponction. Pour tout vous dire, au vu des antécédents, j’y allais beaucoup plus stressée qu’avant une ponction. Après tripotage du ventre alors que je venais de préciser que j’avais encore mal, ce Monsieur a accepté de me prolonger mon arrêt…. d’une journée. Génial, je me sens encore une fois écoutée ! Je ressors en plus avec une prescription de prise de sang pour surveillance fer, hémoglobine et pour la première fois un dosage thyroïdien. Toujours bon à prendre, personne ne me l’avait demandé en pma. Par contre au vu de l’énorme hématome du à la fameuse perf qui n’a servie à rien, il  a eu pitié en me disant que ça n’était pas urgent et que ça pouvait attendre la prochaine prise de sang.

Vendredi, j’ai pu avoir RDV pour une dernière séance d’acupuncture avant le transfert. Ça ma fait tout drôle de voir l’acupuncteur tout content des effets de la séance précédente et surtout très optimiste pour le transfert à venir. A priori, l’énergie du Yin, qui est l’énergie de la vie, remonte très bien et c’est très bon signe. Le truc qui me marque le plus, c’est que malgré la stimulation et la ponction, je n’ai eu absolument aucune douleur d’endométriose depuis la première séance, il y a 2 semaines. Plus étonnant encore, impossible pour l’interne de repérer les kystes le jour de la ponction et je ne les ai pas vu non plus. Une fois tous les follicules ponctionnés, aucune trace d’endo. Mon ovaire droit m’a bien, comme d’habitude, fait plus souffrir que le gauche mais il a également été beaucoup plus productif. Super bon point qui m’a permis d’avoir ce transfert d’embryon frais.

Dimanche matin, aucun appel du labo pour nous dire de ne pas venir, on commence à espérer une bonne nouvelle. J’ai appris par une autre pmette qu’en fait, s’il n’y a aucun embryon, ils nous font quand même venir pour nous le dire en face… Donc comme d’habitude, c’est une fois déshabillée et installée en salle de transfert que je me dit qu’il y a au moins 1 embryon pour nous. Ambiance calme, en salle d’attente, nous ne sommes que 5. L’aide soignante fait rentrer les 4 premières en salle de « relaxation » pour commencer les préparatifs. Etant la seule à avoir la pièce d’identité de mon conjoint, je pars me changer dans la cabine prévue à cet effet pour faire gagner du temps à tout le monde. En ressortant, ambiance très, très relax dans la salle, les 3 autres femmes avaient déjà commencé à se déshabiller. On est entre femmes, et toutes dans la même galère après tout. J’ai été appelée très rapidement et mon conjoint a pu me rejoindre en salle de transfert. Sur les 10 ovocytes prélevés, il y en avait 9 de matures qui ont donné 1 très bel embryon transféré, 1 congelé et 3 autres un peu à la traîne qu’ils vont pousser à J6.  Si on pouvait en avoir 4 de congelés, je serai vraiment aux anges Qui dit dimanche, dit pas d’interne pour le transfert, donc c’est mon Chéri qui a été chargé de tenir la sonde d’échographie mais comme il ne voulait pas me faire mal, il n’osait pas appuyer sur mon ventre, et pour cette fois, nous n’avons pas pu voir le fameux flash lumineux. Le médecin très sympa, a quand même pris le temps de nous montrer l’embryon bien positionné dans l’endomètre au fond de l’utérus. C’est fou, je n’avais jamais réalisé qu’ils le mettaient dans l’endomètre, j’avais souvenir que les autres fois, l’embryon était au fond de la cavité utérine mais pas dans l’endomètre. Au passage, j’en ai profité pour demander une rallonge de l’arrêt de travail qui m’a été accordée jusqu’à mercredi. Ouf, je vais pouvoir  récupérer et poursuivre, pour quelques jours encore, mes très longues nuits de sommeil avec possibilité d’y rajouter une sieste. Comme pour le transfert qui avait fonctionné, nous en avons profité pour aller se faire un resto en amoureux prêt du centre de PMA avant de rentrer.

Mardi prochain, mon Chéri a RDV au Cécos pour une nouvelle congélation de sperme, il essaiera de passer au labo pour demander des nouvelles de nos petits retardataires sinon il faudra attendre environ 15 jours le compte rendu par courrier. Maintenant, il faut attendre 10 jours pour savoir si notre petit Léon, nommé ainsi par mon Chéri parce que Léon l’embryon, s’est accroché. De toute façon, les dés sont jetés.

 

giphy (20)

 

8 commentaires sur “FIV ICSI 2: le transfert

  1. Reviens Léon j’ai les mêmes à la maison !! Prends soin de toi, chouchoutage intensif, des trucs qui font du bien et je te souhaite le plus beau des positif dans 9 jours !! Courage Boma, c’est un moment souvent difficile…. pour l’acupuncture c’est classe, si tu veux bien me dire où il exerce ! Je n’en peux plus de mon épaule et je me paye une sciatique depuis hier…

    Aimé par 1 personne

  2. Je débarque par ici car on se rapproche tout doucement d’une aventure en PMA d’après nos derniers résultats… J’espère que je ne t’embête pas… Je t’envoie en tous cas toutes mes bonnes ondes pour que ce transfert soit le bon 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s