On déménage notre embryon

Dès qu’on est sorti du RDV avec le biologiste mon Chéri m’a dit que pour le transfert, il s’en chargeait. C’est son domaine de compétence, ça me stress énormément et c’est une étape de notre parcours que je peux complètement déléguer.

Il s’est donc chargé de contacter, re-contacter et re-re-contacter les centres et la pharmacie. Sans surprise aucune, notre ancien centre est le plus long à la détente. «Ah oui monsieur, je devais vous recontacter, votre dossier n’est pas complet, je ne peux donc pas les transmettre au technicien. Il manque vos derniers résultats de sérologies». Sérologies faites dans leur centre dont les résultats ne nous ont jamais été transmis… Bref, pour accélérer le mouvement, j’ai dit à mon Chéri de mentir et de dire que le transfert allait bientôt avoir lieu. L’angoisse pour moi de remettre les pieds dans ce centre, qu’ils aient «perdus» l’embryon, que le container ait un défaut et décongèle notre embryon… J’espère sincèrement que c’est la dernière fois que j’y met les pieds.

En premier, passage par la pharmacie pour récupérer le container en échange d’un chèque de caution de 400€. Passer devant les multiples présentoirs de produits de puériculture parce que c’est la pharmacie de la maternité. Entrer dans l’hôpital, croiser les PB et les jeunes parents sourire aux lèvres qui sortent de la maternité. Avoir le cœur qui se serre un peu plus.

Passage obligé par les caisses pour une énième facture reçue, qu’on ne devrait pas avoir à payer. S’entendre dire une énième fois qu’il ne faut pas en tenir compte, que ça a déjà été réglé. En profiter pour parler de la facture reçue suite à la demande de copie de dossier médical. Plus de 2 mois pour recevoir un recommandé inutile, 4 jours pour recevoir la facture, reçue la veille de notre départ en vacances. Las de me battre, je suis prête à payer les 13€ et des poussières. Mon Chéri s’énerve, «J’ai été bien gentil jusque là mais ils peuvent aller se faire foutre, pas question de payer pour ça !!». La fille de la caisse nous dit que ça ne dépend pas d’elle, il faut aller voir le service PMA. Bon ok, elle n’y connait rien, on verra plus tard avec le service des usagers.

Se rendre au labo de PMA et attendre que quelqu’un s’occupe de nous dans la salle d’attente des transferts. Et subir le feuilleton niais du matin : «Je regarde cette petite fille qui va devenir mère… ». Lire la feuille Zika mise à jour en …. 2016. Tomber sur la super secrétaire du service de biologie qui remplace sa collègue. Ce qui explique les échanges de qualité de la semaine dernière.

Le biologiste viendra nous voir rapidement avec une question super marrante : « vous y aller directement ?» Euh non, non, on comptait l’emmener se faire un resto… N’ayant pas de voiture, j’ai quand même demandé s’il était mieux de prendre un taxi mais selon lui métro ou taxi, ça ne change pas grand chose. On apprendra plus tard dans la journée que les taxis sont en grève, on a bien fait de choisir l’option métro.

Le trajet s’est passé sans encombre malgré mes « fait attention », toutes les 5 min, à mon Chéri, qui porte le container. J’en ai profité pour regardé les papiers destinés à la clinique, ce qui nous a permis d’apprendre que notre embryon était classé B4CB (le moins beau de tous). Celui qui s’était accroché était un B4BB, aucune idée pour les autres mais ils privilégient les meilleurs pour les transferts frais.

Arrivés à la clinique, nouvelle fournée de PB et nouveaux nés. On a, encore une fois, monté les 6 étages menant au labo à pieds parce qu’il nous a été interdit de prendre l’ascenseur avec notre embryon. On a été accueilli très rapidement, et notre embryon a vite, vite été «rangé». Gros ouf, il est en sécurité. Tout ça nous a permis de découvrir la salle d’attente des transferts et sa fontaine à eau. Ouai, ouai je m’arrête sur des détails mais c’est bien utile pour avoir la vessie pleine avant un transfert et franchement l’eau du robinet de mon ancien centre est vraiment dégueu. 30€ de frais de dossier mais tout est ok du côté de la clinique, ils sont prêts pour un transfert, ya plus qu’à. En sortant blague de mon Chéri pour me détendre un peu « dit c’est normal que je bande quand je me lave les mains à l’hôpital ?  » (lavage de mains à l’hôpital = examen de sperme). Il s’avère que ce n’est pas vrai mais l’odeur du savon lui rappelle des souvenirs.

Une fois fait, on a profité d’être dans le quartier pour aller faire le plein de Tétrafolic. Pour info la pharmacie Bayen est bientôt en rupture, livraison prévue demain. Paraîtrait qu’il y a beaucoup de demande actuellement. On a quand même réussi à avoir de quoi tenir 1 mois. A 3 gélules par jour, ça part super vite !

Et pour finir, on s’est arrêté à la pharmacie pour rendre le container et accessoirement récupérer ma caution et s’acquitter des 17€ de location.

Une bonne chose de faite !

19 commentaires sur “On déménage notre embryon

    1. En théorie tu n’as pas le droit d’utiliser l’ascenseur avec ce genre de contenant. En cas de fuite, ben il n’y a plus d’air «respirable» dans l’ascenseur. Pour reprendre mon chéri, dans ce genre de cas, l’embryon survivra plus longtemps que nous 😂

      Aimé par 1 personne

      1. Mon Chéri me dit que ça dépend de la taille du contenant. Habituellement il manipule de grosses bouteilles qu’il laiss prendre l’ascenseur sans être humain. Évidemment hors de question que je laisse mon embryon seul dans l’ascenseur de la clinique 😨 Nous, c’est le biologiste qui nous a informé, rien d’inscrit sur le papier avec les consignes du transport.

        J'aime

  1. J avoue le tetrafolic , tout le monde en prend !! C est jackpot pr le Labo alors qu il y a plein de Marque qui font des medocs similaires , et meme moins cher …enfin , une bonne chose de faite que ton embryon soit au frais 🙂

    Aimé par 2 personnes

  2. oulalala, ça doit être quand même assez stressant… dans le métro et tout et tout… Bon une bonne chose de faite en tous cas… La blague de ton homme m’a fait bien rire, j’imagine bien le tableau :p

    Aimé par 1 personne

    1. On s’est installé sur des sièges face à face avec le container calé entre nous. Mon Chéri a buté sur une marche du 1er étage, réflexe de récupéré le container lol. Heureusement mon Chéri à l’habitude même si habituellement c’est pas des embryons qu’il y a dedans. 😜

      J'aime

  3. Un bonne chose de faite en effet, vous devez être soulagés! J’avais dû transporter moi-même mes ovocytes pour la fertilisation mais le transfert d’embryon ça a l’air bien plus stressant! Vous avez déjà une idée de quand aura lieu le transfert?

    Aimé par 1 personne

    1. Le stress, c’est que c’est le seul, l’unique survivant. La technicienne de la clinique en attendait plusieurs. Pour la date de transfert, RDV début juin avec la gynéco pour bilan hormonal et écho. En fonction on verra.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s