Le grand jour

Ça y est notre embryon a pu être transféré. Comme à chaque fois, j’ai eu le stress jusqu’à la dernière minute qu’il ne survive pas à la décongélation. Heureusement la technicienne a eu la gentillesse de nous dire, avant l’arrivée de Hope, que tout c’était bien passé .

Avant de passer au transfert, Hope m’a quand même demandé si l’endocrino avait bien dit que c’était ok du fait du résultat de la TSH. J’avais bien fait de l’appeler ! Par contre, elle m’a aussi demandé quand était prévu mon prochain dosage alors qu’il n’en avait pas été question avec l’endocrino. Il va falloir que je revois ça.

Concernant le taux de progestérone et le changement pour du Progiron, il semblerait que mon taux de mardi était 4 fois en dessous de la norme d’où la nécessité de 2 injections par jour. « Oui c’est chiant, oui c’est cher mais chez vous il y a une vrai indication ». En passant à la pharmacie hier, j’ai hésité à prendre le nécessaire jusqu’à la prise de sang de peur que le transfert soit annulé mais Mon Chéri a insisté et finalement il avait raison. « C’est bon, on peut être un peu optimiste pour une fois ? ». Par ailleurs, c’est très perturbant de faire un TEC sans les ovules de progestérone et ma poitrine de bimbo qui va avec. Un peu l’impression de rater quelque chose.

Le transfert en lui même s’est passé, comme d’habitude, sans difficulté. On voit l’habitude de Hope qui arrive a gérer seule la sonde d’écho et le transfert. On a bien vu le flash lumineux mais on n’était pas particulièrement ému. Soulagé que ce soit fait mais à la 4ème fois, il n’y a plus vraiment la magie des débuts. J’ai questionné Hope sur le positionnement de l’embryon dans l’utérus parce que je m’étais fait la réflexion lors du dernier transfert, que l’embryon avait été positionné vachement loin. La gynéco, qui ne semblait pas très expérimentée, m’ayant assuré que si, si, c’est comme ça qu’il faut faire. Sans surprise, Hope dit que non. Je reste persuadée qu’au vu des conditions de la FIV et du transfert, cet embryon n’avait aucune chance. On a reçu les consignes classiques post-transfert: on continue bien les traitements, pas de port de charges lourdes, pas de caféine et pas de sexe.

Sur le chemin du retour, on s’est fait plaisir avec de bons gâteaux et j’ai fait un détour par la magasin bio pour m’acheter du jus d’ananas. Plus pour le côté psychologique qu’autre chose mais j’adore ça. Maintenant, ya plus qu’à espérer une issue positive. En attendant, je vais passer mon week-end tranquille au frais, ras le bol de courir les pharmacies et de passer des heures dans les transports en communs. Et puis, il va forcément s’accrocher, on lui a déjà promis que s’il décidait de rester avec nous, on lui offrirait un chien 🤣.

 

giphy (81).gif

26 commentaires sur “Le grand jour

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s