Ponction FIV ICSI 3

Attention spoiler alert !!! Cet article et le suivant ne sont pas à lire si vous êtes stressée à l’idée de faire une ponction ou si vous êtes à la veille d’une ponction. Si vous êtes aussi têtue que moi, et que vous lisez quand-même, rappelez vous bien que je suis légèrement poissarde !

La veille de la ponction, je suis allé bosser. Journée bien pourrie où rien ne se déroulait comme il fallait. Je voulais absolument clôturer des trucs pour éviter des galères à mes collègues en mon absence. Résultat, j’ai fini très en retard et ça me tirait sérieusement dans le ventre. Du coup, je n’ai pas eu de mal à m’endormir. 4h du mat Mon Chéri se réveille en sursaut persuadé qu’on a oublié de mettre un réveil et qu’on va arriver en retard. Le pauvre sera incapable de se rendormir. Comme quoi, c’est pas moi la plus stressée.

L’accueil à la clinique est super ! Tout le monde est super gentil, on n’attend même pas et je suis très surprise d’être en chambre seule. Ça me perturbe, j’ai pas l’habitude. On fait les gros chèques, on signe des papiers. On nous demande de payer pour l’embryoscope donc c’est que c’est bien écrit sur notre dossier, ouf. L’infirmière nous parle de salle de réveil. STOP ! Non, non ce sera local donc pas de salle réveil pour moi. Pas de soucis elle note et me dit que je dois passer vers 9h. A 8h45, je me dis qu’il serait peut-être bien d’aller faire un petit tour aux toilettes avant de partir en ponction. Sauf qu’il n’y a pas de toilettes dans la chambre ! Je dois donc me balader dans le couloir dans ma super tenue de bloc. Super !

Mon Chéri reviendra de son recueil peu de temps avant que je parte. Il a bien fait attention à tout bien désinfecter à cause de cette histoire de bactéries. On croise les doigts pour que personne ne le rappelle.

A mon tour ! En route pour le bloc, mais malheureusement sans mes lunettes que je n’ai pas eu le droit de prendre. Juste avant de rentrer au bloc, Hope me demande si je suis toujours partante pour la local. Toujours partante ! On s’installe. L’infirmière prépare son matériel et Hope lui rappelle 2 fois que c’est sous local et qu’il lui faut donc le matériel pour. C’est l’effervescence dans le bloc, il y a beaucoup d’aller et venus, de personnes qui viennent pour poser des questions où échanger des infos. Hope répétera plusieurs fois «je suis en local là, elle est réveillée la dame !». Sous entendu «barrez vous !». Elle finira par dire à l’infirmière de forcer la fermeture de la porte et de ne plus répondre à personne. L’anesthésiste passera juste sa tête «je suis à côté si besoin». C’est parti pour le vif du sujet. Comme je ne vois rien, Hope m’explique tout ce qu’elle fait et me propose même de partager l’écran d’échographie. Malheureusement, je ne vois absolument rien sans lunettes et je suis déçue parce que c’est quelque chose que j’adore voir. Je ne peux même pas compter les follicules ponctionnés. La ponction se passe sans problème. Hope n’aime pas faire mal et me demande toutes les 30 sec si ça va. A la fin, on est aussi surprise l’une que l’autre. Elle parce que ça s’est très bien passé. Elle me dit que, souvent, les flippées de l’anesthésie comme moi lui font une crise d’angoisse une fois sur la table et qu’elle s’attendait donc à ce que j’en fasse une aussi. De mon côté j’ai été surprise parce que j’ai été traitée comme un être humain. Mes choix, mon corps et ma pudeur ont étés respectés le plus possible. C’est tout ce que je voulais. C’est fini, le plus dur est fait (ha ha naïveté). Hope avait envisagé un petit passage en salle de réveil mais ça s’est finalement tellement bien passé qu’elle me dit que je peux repartir direct en chambre. Je refuse même le suppositoire de Lamaline qu’elle me propose. «Un Doliprane ça suffira». Au passage, elle prépare les ordonnances pour le transfert. Traitement à débuter le lendemain. Je me déplace moi même sur le brancard et j’attend qu’on vienne me chercher. La douleur commence à monter, la pression retombe, j’ai hâte de retourner dans ma chambre. Sur le trajet, j’ai de plus en plus mal, le transfert vers mon lit est super douloureux. Je me couche pliée en deux et je prie pour que l’infirmière ne tarde pas. Heureusement, elle arrive très vite, me demande de noter ma douleur et si je veux manger. Comme d’habitude Mon Chéri est allé me chercher un gâteau mais à ce moment là je m’en fou complètement, j’ai beaucoup trop mal. Même un verre d’eau, c’est non. Je demande même si je peux utiliser Livia pour être soulagée, au moins un peu, tout de suite. C’est une étudiante, elle ne connait pas mais va demander. L’infirmière ne connait pas non plus mais revient avec le feu vert de Hope et de la Lamaline en plus. Vive Livia, léger soulagement instantané !!

J’ai super envie de faire pipi, il faut que me lève, mais les toilettes sont super loin. Imaginez le tableau, pliée en 2, le mari d’un côté, l’infirmière de l’autre, la tenu de bloc et livia accroché au super slip filet post-ponction. Interdiction de fermer la porte à clé au cas où je ferais un malaise. Le top du glamour ! Je maudis les toilettes dans le couloir.

30 min plus tard, j’ai toujours super mal, aucun effet de la Lamaline, l’effet de Livia est très léger et bien loin de suffire. Je décide d’attendre 30 min de plus avant de rappeler l’infirmière. Elle ne m’en laissera même pas le temps (mon dieu que j’aime cette prise en charge !), au vu de mon état, elle me dit qu’elle appelle le médecin et qu’elle revient.

En attendant, la secrétaire du labo passe nous voir pour une signature de papier mais je suis bien incapable de me relever. Pas grave, elle repassera plus tard. Mais au passage, elle nous demande si on nous a donné le nombre d’ovocytes prélevés. Non ? «On vous a prélevé 8 ovocytes !» Hein ?! Mon Chéri « Attendez, attendez, 8 follicules ou 8 ovocytes ?» «8 ovocytes Monsieur». Waouuu, je ne peux pas m’empêcher de pleurer de joie. Mon Chéri est mort de rire, «et là voilà qui pleure encore, comme à chaque fois». On est ravi ! Mélange de larmes de joie et de douleur. J’ai super mal mais putain ça valait le coup. J’ai trop mal, je suis incapable de me moucher, Mon Chéri se moque de moi mais je suis aux anges. Mon Chéri a le papier entre les mains c’est écrit: huit (8). L’info nous sera en plus confirmée plus tard par l’infirmière et par Hope. J’espère qu’ils sont de qualité.

A ce moment là, je pensais que l’infirmière était partie appeler Hope juste pour une rallonge d’antalgique. Il n’en est rien. Hope m’avouera plus tard qu’elle pensait d’ailleurs que l’infirmière s’était trompée de patiente. « Mme Boma ?! Qui a très mal ? La dame qui a fait sa ponction en local et qui a quitté le bloc toute guillerette en refusant l’antalgique et la salle de réveil ?!». Peu de temps après, Hope était dans ma chambre me demandant ce qui se passait. Elle souhaite faire une écho et me demande si je me sens d’aller en fauteuil roulant dans la salle de transfert pour éviter de retourner au bloc. 2 options: soit ce sont des douleurs d’endométriose et il faut que je prenne mon mal en patience, soit ça saigne en interne. C’est pas la joie, j’ai mal mais on y va. Je rigole avec Hope en disant que j’ai l’impression d’être une vieille mamie. «Mais non, on ne fait pas de ponction aux mamies». L’écho est douloureuse et montre du liquide dans l’abdomen. Un follicule qui a saigné ou un vaisseau qui était sur le trajet de l’aiguille ? Hope me dit que c’est la première fois que ça lui arrive sur une anesthésie local. Bon, en même temps, ils n’ont pas l’air de faire du local très souvent ici. Et le coup de pas de chance, on commence a bien le connaitre.

Dans ce contexte, pas question de sortir dans l’immédiat. Surveillance, perfusion, prise de sang, si je mange c’est léger parce que si ça s’aggrave c’est coelio en urgence. Hope prévient son collègue chir. Le transfert d’embryon frais, euuuuh on verra mais c’est mal parti.

giphy (77).gif

28 commentaires sur “Ponction FIV ICSI 3

  1. Oh non ma pauvre, c’est vraiment pas de chance. J’espère que ça va mieux maintenant. (De mon côté j’avais le droit de garder mes lunettes et j’avais mon propre écran mais avec la douleur je n’avais pas vraiment regardé grand chose…)

    J'aime

  2. alors deja 8 c super mega genial 🙂 !!!!!! ensuite, la mega douleur, c’est abusé, ma pauvre .. jespere que ce n’est rien de grave et qu’ il s’agit juste d un petit vaisseau qui va se reconstituer et que tu as moins mal auj …esperons que d’ici 2 jours; le nombre de fécondés sera tout aussi satisfaisant que le nombre de ponctionnés 🙂 surtout, repose toi, de toute facon, ya rien a faire, c la greve, la france est à l’arret total, et il fait un froid de canard, alors au chaud, et dodo pr te requinquer avant un transfert frais j’espere 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Oh mince, j’espère que ça ira. Et tu es vraiment une warrior car j’ai fait ma ponction sous anesthésie locale avec csedation ce matin et je n’ai, je crois, jamais eu aussi mal… Je croise les doigts pour toi

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s