Les suites de la ponction.

C’est pas le tout de savoir que nous n’avons eu aucun embryon pour cette tentative, impossible de tourner la page tout de suite. D’abord il faut se remettre de cette ponction bien pourrave.

J+1, j’ai enfin l’autorisation de sortir. Ma copine vient me chercher en voiture et arrive pile au moment où je m’engage vers la sortie du service de biologie. Timing parfait ! Par contre, la pauvre, je n’ai pas du tout eu le temps de digérer l’annonce des 2 ovocytes matures sur 8, et à peine assise dans la voiture, je fond en larmes. Il me faut un peu de temps pour l’annoncer à Mon Chéri et sécher mes larmes. C’est le premier jour de grève, les gens se sont organisés, la circulation n’a jamais été aussi fluide et on arrive chez moi en un temps record. Elle restera un peu de temps avec moi ce qui me permettra de me changer les idées. Je n’ai pas spécialement mal, mais je m’essouffle super vite. Je respecte les consignes de Hope et fusionne avec mon canapé. Arrivé en fin d’après-midi, je m’offre le plaisir suprême de prendre une douche. Eh oui ! Une nuit d’hospitalisation en urgence, ça veut dire pas de vêtements de rechange, ni d’affaire de toilette avec toi. D’ailleurs personne n’est venu nous proposer d’aide pour se laver, pas de siège pour s’asseoir dans la douche, une mini serviette seulement à disposition et du savon pour les mains presque vide. Autant vous dire que je l’ai savourée ma douche bien chaude ! A peine sortie, je reçois un appel de Hope qui veut savoir comment je me sens. Je suis essoufflée, un peu faible mais dans l’ensemble je me sens bien. Elle m’annonce qu’elle m’arrête jusqu’à la fin de la semaine suivante (😍 trop bien, j’en ai vraiment besoin). A cause de la grève la secrétaire de PMA de la clinique n’a pas pu venir et il semblerait que celle de chirurgie ne m’ait pas transmis tous les documents nécessaire pour les remboursements. Je ne le l’avais pas remarqué mais Hope oui et me dit que sa secrétaire m’enverra tout ce qu’il faut. Et pour finir, elle me demande ce que je prend habituellement pour mes douleurs d’endométriose. C’est simple, Doliprane et Spasfon seulement, vu que tous les médecins rencontrés jusqu’à présent ont jugé que je ne souffrais pas assez pour mériter une prescription d’antalgique plus fort. J’avais testé, une fois, quand j’étais ado, de l’Antadys mais malheureusement ça m’avait moins soulagé que du Spasfon. Hope est choquée de cette prise en charge et m’envoie une ordonnance d’Antadys (à re-tester) plus Lamaline en cas d’échec de l’Antadys. Ça fait un bien fou de se sentir bien pris en charge ! A 21h, je m’écroule de fatigue et m’endors comme une masse.

J+2, vu que je dois rester encore 24h en repos strict, je ne vois même pas l’intérêt de quitter mon lit ou de m’habiller. De toute façon à 11h, mes yeux se ferment tout seul. Après une nuit de 11h de sommeil, je pars sur une bonne sieste de 3h. J’entend l’alerte de mes mails pro sur mon pc qui est resté sur le lit, des SMS qui arrivent mais je suis incapable de sortir du sommeil. Je rêve à plusieurs reprises que je suis réveillée mais ce n’est pas le cas. Me réveiller me parait être une épreuve insurmontable. Quand Mon Chéri rentre à la maison, il est inquiet de me voir comme ça. J’ai respecté les consignes sans trop râler et c’est pas vraiment mon genre. Malgré une journée alitée, je n’ai aucun mal à trouver le sommeil le soir venu.

giphy - 2019-07-16T194134.792.gif

J+3, j’ai enfin l’autorisation de me lever et je ne m’en prive pas. Un de nos amis a prévu de faire une fête pour son anniversaire. Pas de PB, pas de bébés, des gens que je n’ai pas vu depuis longtemps, des cocktails de folies. On a fait beaucoup de soirées dans cette salle qui va bientôt fermer, on a envie d’en profiter une dernière fois et de se rappeler de bons souvenirs. Comme d’habitude, Mon Chéri s’est porté volontaire pour préparer le repas XXL dans la grande cuisine. J’en ai plus que marre de me priver à cause de la PMA, de rater des événements, de mettre ma vie entre parenthèse. Et tout ça pour quoi ? 2 pauvres ovocytes ? M’en fou j’irai ! J’ai revu des gens que j’apprécie beaucoup, l’ambiance était à la hauteur des soirées « d’avant », c’était très sympa. Malgré tout la soirée avait un arrière goût de PMA. J’ai passé la soirée à entendre « assied toi, ne reste pas debout », j’ai été très raisonnable sur la quantité d’alcool, je n’ai pas pu danser sur le bar et je suis rentrée vers minuit. Mon Chéri m’a raccompagné à la maison et est reparti en soirée pour rentrer bourré aux aurores. Au passage, il m’apprend que sa demi-sœur est enceinte de 4 mois. Pour la faire court, elle veut le garder, lui non, donc elle est retournée vivre chez maman. Pas de mec, pas de boulot, pas de logement, putain c’est pas juste ! Autant vous dire que je ne suis pas prête d’y remettre les pieds…

J+4, la copine qui est venu me chercher à la clinique avait prévu d’aller à Disneyland et m’a proposé d’y aller. Bon clairement, je ne suis pas en état de passer la journée à Disney. mais, comme la veille, j’en ai marre de passer à côté de trucs sympa à cause de la PMA. Et puis je vais passer une semaine seule enfermée chez moi et ça me déprime d’avance. Du coup, on a trouvé un compromis et on va passer quelques heures à Disney Village. En plus, elle a un super passeport annuel qui nous permet de nous garer tout prêt. On a marché lentement, pris le temps dans les magasins et on a fini par se poser dans un resto. Pour la première fois, on nous installe à une table à l’étage. J’arrive en haut à la vitesse d’une limace et encore une fois bien essoufflée. Je rentre chez moi ravie d’avoir pu acheter mes traditionnelles décorations de Noël et d’avoir pu passer du temps avec mon amie.

J+5, on apprend que nos embryons ne se sont pas développés. C’est aussi le jour de notre première réunion d’adoption du département. Je vous ferai un article dédié mais s’y rendre en pleine grève n’a pas été chose aisée. Je suis rentrée complètement KO et j’ai mal dormi parce que j’avais mal au ventre.

J+6, je paye clairement la journée de la veille. J’ai mal au ventre, je suis fatiguée et je sais qu’il est plus raisonnable de rester tranquille si je veux un jour arriver à me sortir de cet état. J’en ai marre de rester coucher à regarder des débilités. L’activité du jour consistera à me battre avec mon chat pour savoir qui de nous deux prendra le plus de place sur le canapé et aura le plus de couverture. Cette traîtresse profitera de ma sieste pour me coller et gratter du terrain. J’ai mal donc je suis roulée en boule et elle en profite pour dormir contre mes jambes. Ne voyant plus trop l’intérêt d’appeler à J1, je me suis quand même motivée a appeler le secrétariat de Hope pour prendre RDV. La secrétaire veut me donner RDV avant les fêtes mais veut d’abord s’assurer que Hope a tous les éléments en main pour pouvoir débriefer correctement. Je ne suis pas spécialement pressée, de toute façon ça ne changera plus rien maintenant, mais un RDV le soir nous arrangerait beaucoup pour éviter à Mon Chéri de rater encore des cours.

J+7, j’avais prévu d’aller au yoga mais je me demande si ce n’est pas encore un peu tôt. Evidemment, Hope appellera pendant que je suis sous la douche mais me laissera un message. Elle souhaite savoir comme je vais physiquement mais surtout moralement à cause de cette histoire d’embryons. J’ai envie de pleurer devant tant de bienveillance, je confirme le RDV qu’elle me propose 48h plus tard et je me décide à aller au yoga pour me changer les idées. J’apprécie le cours même si j’ai toujours du mal à remercier mon corps en fin de séance. Le remercier de quoi ?! J’ai moins mal au ventre mais je dormirai quand même pendant 2h après le cours. Je commence à me demander comment je vais faire quand je reprendrai le travail si j’ai encore besoin de me faire de grosses siestes au moindre effort.

J+8, ça commence à aller mieux. Je peux faire quelques tâches ménagères. J’espère enfin voir le bout du tunnel.

Clairement, j’ai mis beaucoup plus de temps à me remettre de cette ponction que les autres fois. Réflexion de Hope quand je lui en ai fait la remarque « Ah oui ? Comme c’est étonnant ! ». Ça fait des années, que je dis à mon chat qu’elle a de la chance d’avoir cette vie. Au chaud à passer ses journées à manger et dormir. J’ai pu l’expérimenter pendant une semaine et en réalité, c’est d’un profond ennuie. J’aurais presque hâte de retourner au travail.

 

19 commentaires sur “Les suites de la ponction.

  1. Je suis contente que hope ne t ait pas lâche dans la nature après ce bilan cata pour vous ! Reposes toi bien et surtt j espère que tu pourras vite te sentie mieux pour reprendre les activités sympas car c clair enfermée at home c déprimant!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s