La réunion d’information

Quelques heures après avoir appris que notre FIV 3 était finie, nous avions RDV pour la réunion d’information du département.

Service public, en plein contexte de grève, j’avais peur que la réunion ne soit annulée. Vu mon état de santé et la galère qui s’annonçait pour y aller, j’étais vraiment pas chaude à l’idée de prendre des risques pour ma santé pour trouver porte close. Dès mon réveil, j’ai envoyé un mail pour demander si la réunion était maintenue puis, j’ai vérifié l’état des transports. Le bus prévu annonce une circulation au rythme d’un bus sur 2 comme annoncé la veille. Il va falloir marcher, ce sera plus long que d’habitude mais c’est sans changement donc une fois dans le bus, ça devrait le faire. Pour être bien sur, on prévoit de partir vers midi, le temps de trajet est estimé à 1h et on a RDV à 15h. Normalement, on est large et on préfère arriver très en avance plutôt qu’en retard.

A midi, Mon Chéri a fini les cours et passe me chercher. Je n’ai pas eu de réponse à mon mail et manque de bol, des dépôts de bus ont été bloqués, notre bus est bien sur concerné et, ne circule plus du tout. Reste 3 options: 2h30 de marche, 1h de vélo ou bus avec 3 changements. Je ne sais pas dans quel état j’arriverai mais je suis bien décidée à tout faire pour y être. C’est clairement pas raisonnable mais je m’en fou j’irai. Avant de partir, je tente quand même un coup de téléphone. Sur la pause déjeuner, j’ai peu d’espoir d’avoir une réponse mais, qui ne tente rien, n’a rien. A ma grande surprise quelqu’un décroche très rapidement. C’est confirmé la réunion est maintenue. Parfait, on y va !

Avant de se diriger vers la station de bus, on passe voir s’il reste des vélib. D’expérience, je sais que multiplier les bus en période de grève, c’est une très mauvaise idée. Tu attends longtemps, tu stresses parce le bus n’arrive pas, quand il arrive, il est plein et tu ne peux pas monter, tu as perdu du temps, tu stress encore plus et ta marge de manœuvre se réduit, pour arriver en retard, dans le meilleur des cas. Je suis assez stressée comme ça, j’ai pas envie de prendre le risque. A la station, il reste des vélib mais on ne s’en est pas servi depuis une éternité et donc pas depuis le changement de société qui s’en occupe. Ça nous prend plus d’une demi heure, ça ne marche pas, le ton monte, le paiement est accepté, mais suite à un soucis technique, échec de la transaction. Victoire, j’arrive à débloquer le mien ! Je ne sais pas pourquoi mais une réplique de Monica de la série Friends me vient en tête. Ils vont se mettre en route pour aller à l’agence d’adoption, ils veulent garder la tête froide, il n’y a aucune certitude mais elle finit par s’emporter et dire: « Allez salut bande de nulles, moi je vais aller chercher mon bébé !! ». Ça m’a reboosté ! Mon mec s’énerve parce que ça ne marche pas pour lui, il veut prendre le bus qui ne va pas tarder à arriver. Sa transaction est refusée. Le service client est saturé et le délai d’attente de réponse est énorme. Je tente une dernière fois avec ma carte même si, ce n’est vraisemblablement pas un problème de paiement. Je suis têtue et ça paye, son compte est activé, son vélib débloqué ! GO !

giphy - 2019-12-28T191802.253.gif

Le trajet commence par une grosse côte, il pleut, je galère, je suis très, très essoufflée, je me demande si je vais arriver jusqu’au bout et si je ne suis pas en train de prendre de très gros risques pour ma santé. A mi-côte, Mon Chéri me dit de m’arrêter. Je manque de tomber, mes jambes se dérobent et ne me portent plus. Il se trouve que je n’ai pas activé l’assistance électrique donc Mon Chéri me montre comment faire. Et bah c’est sur ça va mieux ! Ça nous aura pris un peu plus d’une heure mais on finira par arriver à destination avec plus d’une heure d’avance. On repère les lieux mais pas de station vélib à proximité. Le temps de rendre les vélib, s’acheter vite fait à manger, parce qu’on avait d’autres priorités que de déjeuner, on arrive tranquillement avec 10 min d’avance. On nous fera attendre dans le hall avec tous les autres participants, le temps que commence la réunion. Vu le nombre de participants à squatter le hall, ils nous ont finalement demandé d’aller nous installer dans la salle.

Quelques jours plus tôt, on avait croisé à une réunion sur l’adoption d’enfants à besoins spécifiques, une dame membre de l’EFA qui venait juste d’assister à la dernière réunion d’information. Elle nous avait appris que la femme qui s’occupait habituellement de ces réunions étaient en arrêt et que celle qui l’avait remplacée ne semblait pas très à l’aise et répondait souvent à côté de la plaque aux questions posées. Elle nous avait également dit qu’étant bien renseignée, elle n’avait pas appris grand chose et qu’au vu des discussions qu’on avait pu avoir, il en serait probablement de même pour nous. La femme qui avait animé le dernier café rencontre, quant à elle, nous avait dit, qu’on y apprendrait forcément des choses et qu’il fallait se préparer à ce qu’on nous présente un tableau assez pessimiste de l’adoption qui pourrait en effrayer plus d’un. C’est comme ça, c’est la réalité.

Les dossiers nous ont été distribués dès notre arrivée. Mon Chéri me souffle à l’oreille « Cool on sen va ? 2h30 pour rien apprendre, merci la perte de temps ». Effectivement, on n’a pas appris grand chose. La plupart des couples semblent très peu renseignés. Le temps d’attente de 4/5 ans avant de se voir confier un enfant, déclenche une vive réaction chez la plupart. Ils sont choqués. De notre côté, on sait que notre département est loin d’être le plus mal loti et que 4/5 ans, ce n’est vraiment pas énorme.

On retient, qu’il y a quand même 30% de refus d’agrément, qu’actuellement, il y a 250 agréments en cours et qu’en 2018, 24 enfants (nationale + internationale) ont été confiés à l’adoption. On nous a présenté la marche à suivre pour obtenir un agrément dans notre département. Sans surprise, c’était écrit dans le papier qu’on nous avait envoyé avec la convocation. Mais globalement, on n’a pas appris grand chose. Adoption simple, plénière, kafala, AFA, OAA, COCA, notice, agrément… Tous ces termes nous étaient familliés même si, on n’en relève pas encore toutes les subtilités.

On a été très agacés par la femme qui présentait et qui répondait souvent à côté des questions voir qui n’y répondait pas du tout. Certaines personnes ont justes été ignorées alors que leurs questions étaient très pertinentes. Par exemple, un couple a demandé s’il fallait être marié. Elle leur a répondu que non, qu’ils pouvaient très bien se marier au cours de leur agrément, plus tard ou pas du tout. A aucun moment, elle n’a précisé qu’en l’absence de mariage seul l’un des deux serait titulaire de l’agrément, et que cette personne en question sera considérée comme juridiquement célibataire. C’est d’ailleurs ce qui est inscrit sur le site du gouvernement et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’on s’était marié. C’est également, la première question qui nous a été posée quand nous avons été au café rencontre de l’EFA. A moins que les choses aient changées récemment, je doute de la fiabilité de sa réponse.

Elle a également dit que si un enfant non biologique était accueilli au cours de l’agrément, il faudrait refaire une autre demande d’agrément 🤔. Donc un monsieur a demandé s’il fallait tout recommencer si sa femme tombait enceinte. Bah non, vu qu’elle parlait d’un enfant non biologique. L’arrivée d’un enfant biologique ne changerait rien à l’agrément… Regard incompréhension dans l’assistance, tout le monde se regarde mais personne ne comprend ce qu’elle veut dire. C’est pourtant bien simple, si on réussi à adopter un enfant, il faudra faire une nouvelle demande d’agrément si l’on veut en adopter un deuxième 🙃. Qu’elle histoire pour une information qui semblait pourtant évidente à tout le monde🥴 .

Bref, la réunion nous a paru bien longue et nous avons trouvé le tableau présenté plutôt idéaliste que pessimiste. Les informations apportées ne nous ont pas surpris, ça a juste confirmé ce qu’on savait déjà. L’essentiel, c’est que nous avons enfin notre dossier !

Le retour à la maison a été beaucoup plus simple, on a réussi à prendre directement un bus qui nous a bien rapproché et on a terminé le chemin en vélib (plus facile en descente 😛).

Notre dossier a été rempli, il ne manque plus que la dernière case à remplir sur l’enfant que l’on souhaiterait adopter et nos fiches de paye. Sauf qu’en fait, ce dossier, on ne l’enverra pas. La ponction et ses conséquences ont fait réaliser à Mon Chéri que le projet d’adoption nous prendrait beaucoup plus de temps que la PMA mais surtout que ce projet allait prendre beaucoup de place dans sa tête. Si l’on veut avoir l’avenir dont on rêve pour notre famille, il faut qu’il réussisse cette dernière année d’étude. Et en menant ces deux projets de front, il a peur de ne pas réussir cette année d’étude et/ou, de se voir refuser l’agrément. On est jeunes, enfin adoption parlant, et reporter le projet de quelques mois pour pouvoir nous y consacrer pleinement nous semble l’option la plus sage. On espère donc de tout cœur pouvoir déménager dès qu’il aura fini ses études et lancer cette procédure dans notre futur lieu de résidence.

Le projet n’est pas en stand by pour autant. Nous prévoyons de continuer d’aller aux cafés rencontres / réunions proposées par l’EFA. De mon côté, il faut vraiment que je me motive à lire de vrais livres, et pas que des blogs ou articles en tout genre trouvés sur internet. Et, il faut que je prenne contact avec l’EFA du département qu’on vise pour connaitre la situation de l’adoption dans leur département. Le choix de notre futur lieu de résidence se fera, beaucoup, en fonction ce ce projet d’adoption. Je suis maintenant, encore plus impatiente que Mon Chéri termine ses études !

21 commentaires sur “La réunion d’information

  1. je te souhaite bcp de courage dans la démarche Boma! je vois que votre réflexion est bien structurée sur l’adoption 🙂 c’est top! N’hésites pas à partager si tu trouves des sites/livres/blog intéressant sur l’adoption. ca m’intéresse 😉
    de notre coté, après un nième échec de transfert, et que pour la première fois Hope me sorte : je ne sais pas ce qui ne va pas, il faut juste continuer à essayer, ça m’a anéanti. J’ai donc décidé d’arrêter d’hésiter et mon dossier de demande d’agrément est enfin parti !!

    Aimé par 1 personne

      1. Oui ça m’a permis de me dire que la PMA n’est pas le seul chemin vers la parentalité. si ça ne tenait qu’a mon mari on aurait jamais fait aucune fiv. Selon lui l’adoption est une manière plus noble de devenir parent 🙂

        Aimé par 2 personnes

      2. Je me suis sérieusement posée la question avant de faire les FIV. Mais mon Chéri n’avait que 25 ans et on n’était pas marié. Alors, je me suis dit qu’on pouvait tenter les fiv en attendant. Et avec le temps, à force d’entendre qu’on allait y arriver, j’ai perdu de vu l’adoption.

        Aimé par 1 personne

  2. Je suis étonnée d’apprendre que les gens qui se rendaient avec vous à cette réunion avaient l’air peu informé…..Ça me semble fou de se lancer dans un tel projet sans avoir un peu débroussaillé le terrain avant.
    Nouveau diplôme pour ton homme, déménagement, projet d’adoption, c’est une année 2020 qui va être riche en actions et aussi en émotions 🙂

    J'aime

    1. Moi aussi ça m’a beaucoup surprise. Je me doute que certains y vont juste « pour voir » ou pour se renseigner mais je ne pensais pas autant.
      Pour nos projets, on espère les voir se réaliser. On a vu presque tous nos projets s’effondrer en 2018, alors on espère que cette fois sera la bonne🤞.

      J'aime

  3. J’ai été surprise a ta lecture sur le fait que les gens soient si peu informés sur l’adoption. Alors ok c’est une réunion d’info mais j’aurais pensé qu’en toute logique ils en savaient déjà un minimum ???
    Quoi qu’il en soit, j’espère que vos projets se réaliseront. Vous avez de beaux projets en vue. Nouvelle année, nouvelle décennie, nouvelle page du livre de votre histoire, il faut y croire à l’aboutissement de tous ces beaux projets 🤞

    Aimé par 1 personne

  4. Nous aussi on avait été surpris de voir que beaucoup de gens n’étaient pas informés en venant à la réunion, je pense qu’un gros « tri » des postulants se fait là. 30% de refus d’agrément ça parait terrible quand on entend ça, c’est le cas aussi dans notre dpt depuis l’an dernier, je crois qu’ils sélectionnent de lus en plus sévèrement. Vous faites bien de continuer les réunions EFA en attendant, c’est la meilleure préparation, et côté bouquin les Johanne Lemieux sont des incontournables, ils sont utiles avant pendant e après 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Pour le refus d’agrément, j’étais restée sur le 10% de l’article de Lucienne alors je suis tombée de haut quand on nous a annoncé 30%. C’est le gros point qui me terrifie, d’entendre dire qu’on ne ferait pas de bons parents. Je sais que ce n’est pas exactement ça mais c’est comme ça que je le ressens.
      Pour les bouquins, pas de Johanne Lemieux à la bibliothèque donc j’ai voulu acheté et j’ai fait 2 librairies ce week-end et absolument rien sur l’adoption, j’étais hyper choquée. Et genre vraiment rien de rien sur l’adoption.
      La revue Accueil tu en penses quoi ? Bien ou pas ?

      J'aime

      1. La sélection doit être plus ou moins forte d’un département à l’autre, nous faisons partie des 30 %. Avec le recul, je vois tout cela autrement, surtout maintenant que je connais des enfants adoptés. Il faut une sacrée force pour aller au bout. Soyez soudés et unis et cela se passera bien.

        Aimé par 1 personne

      2. C’est sur que c’est un sacré parcours dont on ne mesure, sans doute pas encore, toute la mesure. On n’est pas d’accord sur tout, il faut bien l’admettre. Il va falloir que chacun de nous fasse des compromis. J’espère que ce temps d’attente nous y aidera.

        Aimé par 1 personne

      3. Le Lemieux est difficile à trouver mais peut être que ton libraire peut le commander, sinon sur sa page fb elle partage souvent des extraits, c’est toujours ça (certains EFA ont des livres dispo à l’emprunt aussi). La revue accueil est géniale, c’est vraiment très complet et vous pouvez avoir des vieux numéros sur le site d’EFA. Pour ce qui est du jugement de « bon ou mauvais parent » rien que le fait que vous n’ayez rien appris à la réunion et que vous fassiez déjà des réunion efa montre que vous êtes engagés. Ils vérifient que les gens sont bien conscients des particularités d’un enfant adopté que le couple est solide et communique…

        Aimé par 1 personne

      4. Pour les revues Accueil, on peut en acheter lors des diverses réunions. On n’en a pas pris la dernière fois mais je pense qu’on va sélectionner les numéros qui nous intéresse et aller à la prochain réunion avec notre liste.
        Par contre je ne savais pas du tout que Lemieux avait une page facebook. Merci du conseil !!!!

        J'aime

  5. Encore un gros parcours du combattant… L’attente doit être compliquée mais cela parait assez sage que ton homme souhaite terminer ses études afin d’avoir la tête libre pour chaque chose. Je t’embrasse Boma

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s