Débriefing FIV 3 avec le biologiste

Il y a quelques jours nous avions RDV avec le biologiste de la clinique pour faire une débriefing de la FIV 3. Allons nous ou non faire une FIV 3 bis ? Allons nous avoir les réponses à nos questions ?

Hope nous avait dit que nos embryons s’étaient développés de façon totalement anarchiques (2 pas en avant, 1 pas en arrière) et que si nous le souhaitions, on pouvait demander au biologiste de voir les images. Ne serait ce que par intérêt scientifique et pour mieux comprendre ce que cette FIV a donné.

J’avais demandé à Mon Chéri de s’en charger pour qu’il cale un RDV à un moment qui l’arrange. Il a traîné. La semaine avant Noël les appels se sont croisés, il n’a pas réussi à parler au biologiste et il a pris son temps au retour des vacances pour décrocher le téléphone. Étrangement et pour la première fois, ça ne m’a même pas énervé. J’ai laissé faire, sans le relancer tous les jours ou lui envoyer des textos de rappel. D’ailleurs j’en aurais presque oublié ce RDV. La veille je disais à Mon Chéri que j’irai au sport le lendemain. Il a bugué et m’a dit que non, non pas de sport, on a RDV avec le biologiste.

On est arrivé quelques minutes avant l’heure, détendus, détachés. A 17h05, on entend le biologiste sortir de son bureau. Nan mais oh, c’est quoi ces médecins qui sont à l’heure ? On n’a pas fini de jouer nous. Ya plus de respect, c’est pas possible ça ! Heureusement, derrière la porte, on l’entend recevoir un appel à propos de Zika, il s’énerve et finit par un « j’arrive ». Quelques minutes plus tard, mon téléphone n’a plus de batterie et l’adversaire de Mon Chéri a déclaré forfait. On est reçu dans la foulée. Voilà qui est mieux !

Il semblerait que le monsieur ait parlé avec Hope parce qu’il nous sort direct les images des embryons en nous parlant de curiosité scientifique. Il nous explique donc les images, les temps de divisions cellulaires et ira même jusqu’à nous montrer les embryons d’un autre couple dont certains embryons ont eu un développement semblable aux nôtres et les autres le développement attendu. Nos 2 embryons se sont divisés dans des timing différents mais ont, plus ou moins, fait la même chose. Ils se sont divisés (normal), puis fusionnés (pas du tout normal) et au moment où on devait voir le début du stade blasto, les cellules ont commencé à se nécroser. C’est flagrant !

Je pensais être triste en voyant nos embryons mourir mais même pas. Aucun suspens, le biologiste a très rapidement retrouvé les images de nos embryons, les infos et explications sont en parfaite corrélation avec ce qu’on nous avait déjà dit. Le vocabulaire employé était à la hauteur de nos connaissance, ni trop, ni trop peu. Ça a juste rendu les choses plus concrètes pour moi qui comprend bien mieux quand je peux visualiser les choses. Ça m’a rassurée en fait, ça change beaucoup de notre ancien centre !

Pour lui difficile d’en tirer des conclusions. 2 ovocytes c’est trop peu pour conclure quoique ce soit. Si 9 ovocytes / embryons avaient fait la même chose ok mais 2 ce n’est pas assez. D’ailleurs le couple comparatif avait 3 embryons qui ont fait la même chose que les nôtres mais les 6 autres sont parfaits. Faire ces statistique avec 2 … S’il seulement, il y avait eu plus d’ovocytes, on aurait sans doute pu en tirer des conclusions …

Par contre, le sperme n’est pas bon, c’est un fait. Il refait le tour des causes d’infertilité, les traitements que Mon Chéri a reçu, l’échec du traitement de l’hypogonadisme, l’absence de varicocèle et la micro délétion AZFc. Il nous parle d’une prochaine tentative et il semblerait qu’on soit de bons candidats pour l’IMSI. J’y tenais pas spécialement mais ça faisait parti des questions que je voulais poser. Par contre pour que l’IMSI soit réalisable, il nous faudra au moins 300 000 spermatozoïdes sinon ce sera ICSI. Si besoin, Mon Chéri devra faire 2 recueils le jour de la FIV. Il nous demande également s’il y a du sperme congelé dans notre ancien centre et s’il est possible de faire rapatrier au moins 1 paillette pour avoir une solution de secours si besoin. Rires de notre part. C’est pas une paillette qu’on va rapatrier c’est tout le stock ! Il s’étonne de notre vive réaction et remarque qu’on semble traumatisés par notre précédente expérience. On lui raconte donc dans les grandes lignes dont, le dernier courrier reçu. Il est choqué de cette gestion et comprend notre désir de tout rapatrier. Par contre, il nous conseille de le faire en 2 fois pour ne pas tout perdre en cas de problème. Il regarde les résultats du sperme congelé et nous dit qu’il n’y a aucun regret à avoir sur cette dernière tentative, le frais obtenus était de meilleur qualité que celui congelé.

Je me lance alors dans une question qui me tracasse et une FIV… Il m’interromps, « quoi une FIV classique ?!!! » . Explosion de rires, non, non la FIV classique ya bien longtemps qu’on a fait une croix dessus. Je voulais parler d’une FIV don de sperme. Pour lui, c’est prématuré d’en parler. La qualité des ovocytes pose quand même question. Il regarde ma date de naissance (encore et toujours) et clairement, pour lui, c’est prématuré de parler de don. Si vous aviez 40 ans peut-être et encore mais à 30 ans non. C’est marrant parce que c’est plus ou moins la même réponse que Hope nous avait donné.

Du coup, il semblerait qu’on parte sur une FIV IMSI, fin mars, début avril. Je ne suis pas hyper convaincue mais pourquoi pas. J’ai pas envie de regretter plus tard de ne pas l’avoir fait alors que les conditions étaient réunies. Le biologiste et Hope ont plus ou moins le même discours et n’hésitent pas une seconde à refaire une tentative. Je crois que j’ai ce désir de grossesse encore profondément ancré mais je me détache quand même petit à petit de la PMA. Je suis beaucoup moins enthousiaste et je me projette beaucoup moins. Step by step. Rien n’est gravé dans le marbre et je me laisse le droit de refuser ce qui ne me conviendrait pas. Je reste sur cette idée que je ne veux pas m’acharner à tout prix. De toute façon, comme toujours en PMA, rien ne se passera comme prévu alors on verra bien.

giphy (80)

17 commentaires sur “Débriefing FIV 3 avec le biologiste

  1. C’est vraiment sympa qu’il vous ait tout montré comme ça. Par contre il y a un truc que je comprends pas. Si la qualité du sperme pose question pourquoi il te trouve « trop jeune » pour une FIV don de sperme ? Je ne vois pas le rapport entre les deux.

    Aimé par 1 personne

    1. A 30 ans, t’as encore le temps de multiplier les tentatives, tu ne cours pas après le temps comme à 40… Enfin c’est comme ça que je le ressent. Et puis j’ai l’impression que le don d’ovocytes est plus facilement proposé que le don de sperme.

      Aimé par 2 personnes

      1. Oui mais bon une fiv don de sperme aura quand même plus de chance de marcher à 30 qu’à 40 ans et c’est pas parce que t’as 30 ans que t’as particulièrement envie de multiplier les ponctions… C’est vrai que le don d’ovocytes est plus facilement proposé. Ça me fait un peu penser au raisonnement pour la FIV ICSI. Même si le problème vient du sperme c’est la femme qui subit la grande partie du traitement. Les hommes sont « préservés » et quelque part c’est un peu la même chose avec le don d’ovocytes. Ils continueront leur « lignée biologique » et c’est la femme (et la donneuse) que ça impacte le plus au final. Je ne remets pas en cause le don d’ovocytes, c’est très bien que ça existe mais je me dis que dans certains cas le don de sperme est une réelle alternative à envisager et on en entend pas beaucoup parler.

        Aimé par 3 personnes

      2. Je vois ce que tu veux dire, on préserve beaucoup la «virilité» de ces messieurs. D’où ma colère du retard diag de l’hypogonadisme parce que personne n’a pensé à faire mettre mon mec tout nu alors que les femmes tombent le pantalon dès la première consultation…

        Aimé par 1 personne

      3. Oui exactement ! D’autant plus que quand tu y penses mettre un mec à poil est l’un des seuls examens non invasif qui permet de potentiellement détecter quelque chose dans un parcours de PMA.

        Aimé par 1 personne

    1. Honnêtement, je ne pense pas. J’ai 30 ans, 3 tentatives pour 4 blastos. Il faut aussi savoir être réaliste. Après ce n’est que mon avis chaque couple choisi de faire ce qui lui convient.

      J'aime

  2. C est sur que c est dur mais le nombre de parcours long qui ont abouti, perso 3 tentatives aussi et 10 embryons avant le bon c pas mal même si je sais que y a plus long et je considère tjs que c un miracle ! Mais tu as raison d envisager toutes les issues…. En tt cas peut importe la suite bcp de courage ttes les pmette sont des guerrières C si usant !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s