RALC du corps médical 2

J’avais déjà fait, il y a un moment, un article sur les RALC du corps médical. Comme depuis, mon parcours PMA n’a pas pris fin, des RALC j’en ai eu d’autres donc j’ai décidé de vous faire un second article.

-L’infirmière de PMA qui me fait un dosage de BHCG après des saignements sur beta HCG positifs. Alors elle, je crois que c’était la pire, elle ne m’a absolument rien dit à part « je vous laisse aller attendre en salle d’attente ». Pas un bonjour, pas un mot de réconfort. Elle était en pause déjeuner lorsque l’interne lui a demandé de me piquer, et si elle a interrompu son déjeuner de mauvaise grâce, elle a, par contre, poursuivi sa conversation avec ses collègues à travers le mur en parlant plus fort : »On prend quoi pour le dessert ? Quelqu’un va à la cafet ? Tu peux me prendre un gâteau au chocolat ? Je te rembourse après, ils sont vraiment trop bons. »

Euh je suis là hein ? Je suis terrifiée à l’idée que mon rêve tant attendu s’effondre dans les jours à venir, je me rappellerais sans doute ce moment toute ma vie, tu peux faire preuve d’un peu de compassion ou au moins de respect ?

-2 jours plus tard, l’infirmière qui m’accueille aux urgences gynéco pour suspicion de fausse couche précoce (5SA) : « Comment ça vous n’êtes pas encore inscrite en maternité ?! Mais faut vous dépêcher, les places sont chères en région parisienne surtout si vous voulez accoucher ici ! »

Euh comment te dire que j’ai pas encore eu le temps d’intégrer la nouvelle que ça sent déjà pas bon pour la suite. Je vois pas tellement l’intérêt de m’inscrire si c’est pour annuler une semaine plus tard. Et puis vu ton comportement, ça ne me donne pas du tout envie d’accoucher ici !

giphy - 2020-05-11T174017.092

-Tous les pharmaciens rencontrés pendant la rupture de stock de Vivelledot : « J’en n’ai plus mais je peux vous donner un équivalent ». Chaque pharmacien me donnant évidemment un avis différent m’assurant que c’est exactement la même chose. Et quand je répondais non merci et que j’allais d’abord demander au médecin, on me répondait sur un ton dédaigneux : « C’est vous qui voyez. De toute façon, vous ne trouverez pas mais si ça vous amuse de courir… »

Alors mon coco, ça fait partie de mon métier donc ne me prend pas pour un jambon. On parle pas de traitement de la ménopause là, vu l’enjeu, je vais demander à mon médecin d’abord (qui dira Vivelledot et c’est tout) et ton équivalent miracle tu vas te le garder. Alors oui, j’ai couru partout mais surtout j’en ai trouvé. Et bim !

-La secrétaire qui s’occupe des consultations d’anesthésie à la clinique : « C’est pour une PMA ou pour une FIV ? ».

Heureusement que sa collègue en entendant ça l’a reprise tout de suite parce que je n’aurais pas réussi à garder mon calme.

-Le médecin qui m’a fait l’échographie de la thyroïde après la découverte de la thyroïdite d’Hashimoto :  » C’est bien que votre gynéco pense à faire contrôler la thyroïde, c’est important parce qu’une thyroïde mal équilibrée, c’est un risque de fausse couche. »

Alors oui c’est cool et je suis ravie que Hope l’ait demandé mais ça aurait encore mieux si ça avait demandé AVANT que je fasse ma fausse couche. Donc merci de remuer le couteau dans la plaie.

-Le même médecin : « Ha mais vous êtes jeune, ça ira ». Le médecin du CECOS :  » Vous avez quel âge ? Ah oui, vous êtes jeunes, vous avez le temps. »

Ah mais celle là, je l’ai tellement entendu à toutes les sauces que j’en peux plus ! Non, être jeune ne signifie pas qu’on réussira vite, ni qu’on réussira tout court d’ailleurs. Et non, notre âge ne veut pas dire qu’on a tout le temps devant nous. Après 14 ans de retard de diagnostic sur mon endométriose, et 3 FIV avec une réponse aux stims merdiques, on sait maintenant que mes ovaires ne sont clairement pas au top de leur forme. Donc, à force de s’entendre dire qu’à notre âge on a encore le temps et qu’on peut attendre, j’ai bien peur qu’on me dise un jour qu’il est trop tard. Donc par pitié, arrêtez avec ça !

Et vous ? Quelles sont les pires phrases entendues pendant votre parcours PMA venant de professionnels de santé ?

24 commentaires sur “RALC du corps médical 2

  1. 1) Après ma 1ère GEU (salpingectomie en urgence car hémorragie interne), mon gyneco : « mais vous voyez que vous êtes tombée enceinte! »

    2) Après la même GEU, le chirurgien qui m’a opérée en urgence « vous savez la GEU n’est ni plus ni moins qu’une appendicite de la femme »

    3) Après ma 2e GEU (sur la trompe restante qui était parfaiiiiiiite Madaaaame), mon frère « mais franchement tu le fais exprès? »

    4) Après 5 ans d’essais, 1 bébé mort et 1 GEU, mon gyneco « non pas de spermogramme, Monsieur sait bien vous mettre enceinte Madame! ».

    Je ne mets ici que le plus light de light !!! Le reste mérite d’être tu à jamais.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu verras sur mon premier article, j’ai eu le droit après ma fausse couche à « ça ne changera rien à votre fertilité ». Le bravo pour votre fausse couche / GEU / IMG…, ça veut dire que vous tombez enceinte, je crois qu’on y a toute eu droit. C’est LA super réponse toute faite, bien, bien pourrave.

      Aimé par 1 personne

  2. toi, aussi Boma, jolie collection. Bravo. … Moi, j’ai seulement eu:
    après la fausse couche à 8SA sur grossesse naturelle (après 3 ans d’essais):
    1. un pote gynécologue de PMA: « Mais c’est une super nouvelle! C’est très encourageant. » hum.
    2. un pote pas du tout médecin: « Ce qui m’inquiète c’est que peut être que ça va peut-être être à chaque fois comme ça ». ça c’est la pire des RALC, le mec ne le savait pas, mais il avait raison.
    lors de ma troisième et dernière FIV classique:
    1. le médecin: « ça va marcher, vous allez voir ». (Mais, ta g*eule!)
    2. l’infirmière après la ponction: « 19 ovocytes. Wow, ça va marcher, je suis sûre! » (Moi dans ma tête:  » Mais, ta g*eule!. Qu’on me laisse dormir jusqu’à ce qu’on sache combien il y a de blastos » (réponse: zéro, car erreur du labo…. mais on sait maintenant qu’il n’y en aurait pas forcément eu de toute façon…)
    Mon ancienne copine-voisine: « tu sais, il y a une manière de demander à l’univers pour tomber enceinte. Et après, les choses arrivent. » ( Il y a visiblement de la friture sur la ligne….)
    Voilà c’est tout. 😉

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai mis que celles du corps médical mais le coup de l’univers c’est ma mère qui me l’a fait. « Tu si tu l’as perdu, c’est que tu n’a sans doute pas fait ce qu’il fallait », « dis à maman comment tu as prier »… Son conseil ? Prendre la première prière trouvée sur Google… Je ne lui ai pas parlé pendant 3 mois, elle n’a plus le droit aux détails du parcours et en cas de nouvelle grossesse, elle sait qu’elle sera la dernière prévenue !

      J'aime

      1. … ce serait tellement cool si on y pouvait quelque chose et qu’il suffirait de faire « juste » ou « de prendre la première prière sur Google ». Je ne suis pas croyante, mais si ça marche, je le fais…

        Aimé par 1 personne

  3. 5) après ma 2ème GEU, une copine qui a eu 2 bébés en C1 « mais en fait vous êtes fertiles?! »

    6) Après la mort de mon petit poussin, le chef de service : « c’était une erreur de la nature! »

    7) Après la mort de mon petit poussin, mon généraliste : « vous savez tous les arbres ne donnent pas de bons fruits, il faut l’accepter »

    8) Après la mort de mon petit poussin, un acupuncteur en Suisse : « que croyez vous Madame, on ne fait pas du Bocuse dans une vulgaire pizzeria de quartier! » (La pizzeria c’est mon mon uterus)

    La suite plus tard!

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai arrêté la plupart retenir des RALC dans le détail, mais en ayant commencé à consulter pour infertilité à 25ans, la majeure partie c’était sur l’âge forcément…

    Le jour où j’ai fait la 2e prise de sang pour les beta-HCG lors de ma grossesse, j’étais ultra stressée que le taux n’évolue plus, l’infirmière « nan mais faut arrêter de stresser autant, c’est ça qui est pas bon pour le bébé » 🖕🖕🖕

    Et toujours pendant la grossesse (ouais je crois qu’on juge énormément les femmes dans cette période), à la pharmacie : « mais pourquoi vous avez choppé une mycose sur le pied ? Mais fallait la soigner avant la grossesse ! (Euh elle est apparu avec) – faut faire une peu attention ! »

    Heureusement contrairement à La poule aux oeufs morts, je ne me souviens pas avoir eu des RALC après la perte de S. dans le corps médical. La « remarque » qui m’a marqué c’était plutôt une maladresse que j’ai vécu violemment à cette période. L’infirmier me demande pourquoi je fais la prise de sang. Je lui dis c’est un bilan après avoir perdu mon bébé à 21SA. Il a répondu « ah ok…. » et n’a plus trop parlé.

    Je crois que celle qui l’a le plus marqué c’était hors PMA, une remarque bien grossophobe (et je suis « juste » en surpoids de 10kg, alors j’ose même pas imaginer pour les personnes obèses, ce qu’ils vivent). En gros c’était pendant mon errance de diagnostic pour mes multiples soucis de santé, tous les tests d’allergies négatifs, je dis à l’allergologue que le traitement ne marche pas, même avec des doses plus fortes – il me répond « nan mais là si vous avez toujours soucis de respiration c’est à cause de votre poids ». Ben nan connard j’avais une maladie auto-immune si tu avais daigné de chercher un peu…. (J’y suis plus retournée après)

    Aimé par 1 personne

    1. Ça me gonfle ces jugement sur le poids ! Mon Chéri est obèse (selon la définition) et moi maigre (toujours selon la définition). Autant te dire qu’on connait bien. Mon Chéri s’est démené pour perdre du poids pendant des années tout ça pour apprendre que son poids n’est pas la cause mais la conséquence de son hypogonadisme. Donc faut arrêter, vous êtes gros, c’est pas un diagnostic.

      J'aime

  5. J’ai eu droit au classique « c’est une bonne nouvelle » par rapport à la fausse couche mais sinon j’ai été relativement épargnée (ou alors j’ai décidé de ne pas m’en souvenir!)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s