IAD n°1 Jour J

Le jour J est arrivé et je suis soulagée d’avoir pu arriver au bout du protocole dès la première tentative. Parce que vu ma réponse aux stimulations, c’était pas gagné d’avance.

A rajouter à cela que j’étais particulièrement stressée que la situation sanitaire ne nous laisse pas la possibilité de finir ce protocole. En théorie, on devrait pouvoir enchainer sur le cycle suivant en cas d’échec mais étrangement je le sens moyen.

Premier point négatif, avec les vacances scolaires, il est plus compliqué d’avoir des places dans les trains et comme j’ai pris nos billets en boutique, je n’ai pas pensé à demander une place en salle haute. Résultat, on a du subir les cris d’enfants pendant tout le trajet. Ca m’a rappelé mon vol pour Barcelone d’il y a un an où je n’avais jamais été aussi contente d’être arrivée.

Première étape, le labo. Je découvre donc pour la première fois le labo de spermiologie. La personne qui nous accueille à l’air un peu perdue. Tous les papiers fournis ont l’air de convenir mais elle nous redemande quand même nos résultats de sérologies qu’on avait déjà transmis à tout le monde et elle met de côté un papier sur le Covid qui ne sert à rien. Il a fallu à plusieurs reprises signaler que l’on passait par un don donc que des paillettes étaient déjà stockées dans le laboratoire. Elle tique à plusieurs reprises, sur le fait qu’il n’y ait pas de résultat de spermogramme avec spermoculture de moins de 3 mois. Mon Chéri commence à perdre patiente: « pourquoi faire vu que ce ne sont pas les miens qu’on utilise ?! » Ce n’est pas la première fois qu’on nous fait la remarque et ça commence à devenir lourd, surtout le jour J où la personne commence à sous entendre que cela va poser problème. Au moment de partir tout le système informatique bug, impossible de scanner notre dossier ou d’imprimer des étiquettes par contre le terminal de paiement lui fonctionne parfaitement. Elle nous remet tout le dossier qu’il faudra rendre à la technicienne quand on récupérera la préparation 1h plus tard. A peine sorti, elle nous rappelle, il faut revenir, en fait le dossier est à donner tout de suite à la technicienne…

A peine 1h plus tard, on est de retour pour récupérer le précieux don à conserver bien au chaud jusqu’au cabinet de Hope. C’est Mon Chéri qui se charge de cette tâche, pour la symbolique d’abord mais surtout parce qu’il a toujours plus chaud que moi.

Arrivés au cabinet la secrétaire de Hope nous repère tout de suite et nous demande si on a bien tout ce qu’il faut pour qu’elle puisse prévenir le médecin. Passage express en salle d’attente où j’essai de repérer une pmette qui doit normalement aussi s’y trouver. J’arrête rapidement de dévisager la seule femme seule présente en me disant que si ce n’est pas elle, je dois paraître hyper impolie.

Le médecin vient nous chercher en nous faisant griller tout le monde au passage. Elle se présente hyper rapidement. Euh ok, il semblerait qu’elle est totalement oublié qu’elle nous a suivi pendant quelques mois. Gestion des papiers et on passe à côté. « Vous enlevez tout le bas et vous ne videz pas la vessie ». Ha, ha, la bonne blague. Ah bon ?! J’ai pas le droit de garder ma culotte ? Elle rentre dans la salle et ferme assez brusquement la porte derrière elle. Bon bah ok, on comprend donc que Mon Chéri n’est pas le bienvenu. Il le prendra d’ailleurs très mal. Je m’installe, elle tente de passer le cathéter mais il semble que ça ne passe pas. Bizarre je n’ai jamais eu aucun problème de ce côté là. Elle revide la seringue et prend un autre cathéter « à mémoire de forme » et rerempli sa seringue. Je flippe parce qu’il n’y a que 0.3mL et qu’à force de manipulations j’ai peur qu’on en perde. Elle retente, ce n’est pas une partie de plaisir mais il semblerait que ce soit bon. Ca a pris à peine quelque secondes. Elle me tend un papier en me disant de ne pas m’inquiéter c’est le col qui saigne un peu, l’utérus va bien. C’est bon, vous pouvez vous rhabiller. Il me semblait que Hope faisait rester quelques minutes tranquille mais ce ne sera pas le cas avec elle. 200€ les 10 minutes, merci, au revoir !

On en ressort un peu sonnés, avec un sentiment amer de s’être fait voler un moment précieux, et sans consignes pour la suite. Mon Chéri est dégoutté de ne pas avoir pu venir et a l’impression de n’avoir servi à rien. Heureusement la secrétaire de Hope nous souhaite bonne chance et espère nous avoir au téléphone dans 2 semaines pour fixer LE RDV.

Je n’ai pas osé vider ma vessie juste après l’insémination et ça me fait bizarre de ne pas avoir de progestérone à mettre tout de suite après. Changement de protocole, changement de repères.

30 minutes plus tard, je regrette de ne pas avoir été aux toilettes chez Hope. J’ai très, très, très envie de faire pipi et je maudit la galère de trouver des toilettes un minimum propre dans Paris. Arrivés chez Ikea où je voulais acheter un article qui n’est pas en stock chez nous, je me précipite aux toilettes et maudit la file d’attente qui n’avance pas. Et c’est avec un grand soulagement que je vois mon tour arriver. Je déteste Paris et sa foule, ses gens pas aimables, je veux juste rentrer chez moi.

Malgré tout, une bonne chose de faite ! On n’est pas spécialement joyeux ou optimiste, je pense d’ailleurs qu’aucun de nous deux y croit vraiment. On le fait surtout pour ne pas regretter plus tard. Viens maintenant une longue attente de 2 semaines. N’ayant pas du tout investit cette tentative, je ne sais pas du tout comment je vais le vivre mais une chose est sure je ne suis pas du tout pressée de faire la prise de sang. D’ici 2 semaines, la situation sanitaire a largement le temps de changer donc on verra comment envisager la suite.

Demain j’ai RDV à la médecine du travail malgré le fait que ma chef ait bien insisté sur le faite que je n’étais « QUE en période d’essai ». J’avoue que s’ils pouvaient, au vu de ma situation, recommander le télétravail, j’apprécierai grandement.

41 commentaires sur “IAD n°1 Jour J

  1. Et sinon quand je faisais des IAC le médecin ne m’a jamais laissée allongée, il me faisait me rhabiller immédiatement
    Enfin comme tu dis une bonne chose de faite ! J’espère sincèrement que cette tentative sera la bonne, il y a un vent de positif en ce moment ! 🤞

    Aimé par 1 personne

    1. Justement je me dis qu’il ya beaucoup de positif et qu’il faudra bien que le négatif tombe sur quelqu’un pour équilibrer l’ordre des choses 😆. Et statistiquement parlant je suis celle qui a le moins de chance de réussite…

      J'aime

      1. Non non non, j’ai dit que c’était notre année à toutes, sans exception, j’ai décidé ! C’est pour les petites nouvelles les négatifs cette fois, non mais ^^ Bon ok j’ai toujours eu peur de ces statistiques aussi, « si y’a trop de positifs dans les semaines précédentes, ça va forcément foirer » (et c’était le cas – et pour mon 1er positif, ben d’autres avaient eu des négatifs). En août, y’a Ally qui a fait son transfert la veille du mien, alors quand elle a annoncé que c’était positif pour elle, je me suis dit « ça y est c’est foutu ». Ben en fait non, c’est pas une vrai règle ^^ Et en plus, vu la numération, vous avez un donneur de compet’ 😉 Voilà, j’essaye d’insuffler un peu de positive attitude.

        Aimé par 1 personne

      2. Après tri on a eu 1.3 million dans 0.3mL. Mais il faut qu’au moins un trouve son chemin vers le(s) ovocyte(s), qu’il y ait fécondation puis nidation. Alors ok pour les fertiles à priori c’est quelque chose que se fait mais perso je trouve ça hallucinant que ce soit possible 😆
        Et puis tu pouvais pas le dire avant que ça marchait juste parce que tu l’avais décidé ??? En théorie on a encore le temps de faire une tentative avant la fin de l’année donc ça marche pas ton histoire 😜

        J'aime

      1. C’est sûr que le manque d’empathie est vraiment déplorable… On aurait pu espérer qu’en étant dans le même cabinet que Hope, elle aurait un peu la même philosophie d’accompagnement :/

        Aimé par 1 personne

  2. Je croise les doigts 🤞🏻🍀 Moi je ne restais jamais allongée, et le dernier transfert mon conjoint ne pouvait pas être là non plus. Je confirme, moi aussi par superstition je n’allais jamais aux toilettes immédiatement après, et je le regrettais à chaque fois, mais bon, on se dit tjrs on sait jms…

    Aimé par 2 personnes

    1. Après un transfert j’y allais mais comme je ne connais pas pour les insémination, que je n’ai pas eu de consignes et que je n’avais pas super envie, je me suis dit que ça pouvait attendre.

      J'aime

  3. Je comprends que vous vous soyez senti un peu «expédié » par la rapidité du truc et surtout que vous n avez pas pu avoir été ensemble au moment T … Surtout pr un don de sperme , je trouve essentiel que monsieur soit la et surtout puisse participer à minima .. J espère que ce sentiment le quittera lorsque vous aurez un positif 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Bah j’espère parce que déjà qu’il a du mal a trouvé sa place et se sentir utile. Payer des billets de train, se déplacer de si loin pour juste signer des papier et se faire fermer la porte au nez, il était franchement en colère contre le médecin. C’était pas cool de sa part, elle n’avait qu’à lui dire ou laisser la porte ouverte. C’est un peu « maintenant que j’ai signé tu peux me quitter je sers plus à rien… »

      J'aime

      1. Oui je vois ..c est la raison pour laquelle mon conjoint ne voulait pas qu on fasse un don de sperme . C est très dur pr un homme de se sentir «inutile» et je suis d accord c est abusé qu elle est était si peu dans la psychologie. Elle a considéré que c était comme une iac , mais pas du tout . Y’a tout une symbolique derrière cet acte medical…. Rassures le , dis lui qu il est loin d être inutile … Mais bon , les médecins (hope inclus ) , pr le côté psycho, on repassera , ..

        Aimé par 1 personne

    1. Un peu des 2. Déjà en IAD l’attente est plus longue, et peut-être que l’embryon n’existe même pas. Après je viens de passer la période la plus facile où de toute façon ya pas de symptôme donc je cherche pas.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s