Dialogue de sourds et conseils pourris

Ce RDV à la médecine du travail, j’hésitais à y aller.

Vu que je suis en arrêt, je ne savais pas trop si je devais y aller ou le reporter. Et puis finalement, je me suis dis que comme j’avais bien galéré à l’avoir, autant y aller pour un premier contact.

La secrétaire me reconnait direct « Ah bah finalement c’était bien ici le RDV ! » et me demande si j’ai un courrier du médecin expliquant ma situation. J’ai pas de courrier mais j’ai mon classeur PMA que je sors devant ses yeux ahuris. J’en ai marre de devoir ressortir les résultats de bilan les plus utiles, des CR résumant nos tentatives et les imageries pour qu’au final on me demande rien, la moitié ou un truc que je n’ai pas, pour tout devoir ranger ensuite. Dans ce genre de cas, je prend le classeur en entier et je n’ai plus qu’à le remettre à sa place en rentrant. Et puis souvent à la vue du classeur, ils comprennent plus vite l’ampleur de dégâts.

Le médecin me reçoit avec 30 minutes de retard et commence par un « qu’est ce que je peux faire pour vous ? ». Euh ok … le motif de ma visite n’est pas inscrit sur le RDV ? Ben je viens pour un RDV médical d’embauche. Ah bah non, c’est pas possible parce que je suis en arrêt. Ah super ! Bah vous pouvez m’aider à faire respecter mes droits ?

Je lui explique la situation mais elle me répond qu’ils ont probablement le droit de me refuser les temps de trajet et qu’il faut que je me rapproche du centre de PMA de ma région.

Petite précision au passage, elle ne m’a posé absolument aucune question sur ma santé. Absolument AUCUNE. Ni poids, ni tension, antécédents médicaux, allergies, vaccins…. Rien de rien ! Alors autant vous dire qu’elle n’a absolument aucune idée d’où j’en suis de mon parcours PMA, ni des raisons du parcours sur Paris, ni du moindre diagnostic qui nous a mené là…

Elle prend donc l’exemple d’une ancienne collègue connu il y a 10 ans dont l’employeur n’a pas tenu compte de ses temps de trajet, parce qu’elle a du passer par un don d’ovocytes en Belgique, parce que vous savez les temps d’attente au CECOS sont hallucinants ! « Mais la situation était très différentes de la votre. » Euh la situation n’est pas si différente vu qu’on passe aussi par le CECOS et qu’on connait bien les délais d’attente. La seule différence c’est que nous on reste en France donc forcément ça doit jouer sur la législation. D’autant plus que la lois sur la PMA n’était pas passé il y a 10 ans donc on sent que la dame est très au fait de l’actualité. Elle me dit quand même qu’elle va se renseigner auprès de son service juridique.

Ses autres conseils sont:

-« Vous en avez parlé lors de votre entretien d’embauche ? Il aurait peut-être fallu ? Quoique en fait non, vous n’êtes pas obligé de le faire, ça relève quand même du secret médical. »

-De prolonger mon arrêt « parce qu’on voit bien que ce parcours PMA vous mets en souffrance ».

Alors que ce n’est pas du tout le problème ! Ca fait 4 ans 1/2 qu’on galère, cet employeur est le troisième et je n’ai jamais eu aucun problème sur ce point jusque là. Certes le parcours PMA n’est pas simple mais ce n’est absolument pas le sujet du jour.

-Voir avec mon employeur pour avoir une avance sur mes RTT de 2021 que je pourrai poser sur mes absences PMA.

-Demander à parler directement au DRH pour modifier mon contrat et me mettre des jours sans salaire dans le cadre de mon parcours pour ne pas utiliser mes jours de RTT.

Bah oui bien sur et on en parle de mon salaire derrière ? Et puis noter sur mon contrat de travail une info qui relève du secret médical c’est normal ?

-Prendre un congé sans solde d’1 ou 2 mois parce que cette histoire de PMA ça ne devrait pas durer trop longtemps. 2 ou 3 mois tout au plus.

Alors celle là c’est pas préféré ! Ca montre l’ampleur de son ignorance sur le sujet ! Qu’est ce qu’elle ne comprend pas dans, ça fait 4 ans 1/2 qu’on galère ? Et puis je le trouve où le fric pour vivre et payer la PMA avec en prime une mutuelle de merde ? Sous le cul d’un cheval ?

Elle a quand même finit par comprendre que le but de travailler c’est quand même de réussir à remplir mon frigo à la fin du mois. En même temps si j’avais suffisamment de fric pour vivre et payer la PMA, je ne verrai pas vraiment de problème à cette situation. Je lui parle quand même qu’il n’y a pas que les RH qui posent problème mais également le comportement de ma chef. Elle me sortira alors le seul bon conseil de ce RDV :

« Vous voulez un conseil personnel ? A moins que vous ne teniez vraiment à ce poste, ne vous emmerdez pas avec ce genre de personne, vous n’arriverez jamais à lui faire comprendre. Vous bouffez pas la vie avec ce genre de chose, pensez d’abord à vos projets. Barrez vous ! »

Heureusement que je n’ai l’ai pas attendu parce que son bon conseil n’est pas si simple à mettre en pratique ! Ca fait un mois que je cherche du boulot ici et je me suis même faite jeter par un gros labo d’analyse médicale réputé pour prendre n’importe qui ou presque. En région parisienne ça n’aurait absolument pas posé problème, d’ailleurs je reçois des alertes tous les jours. Ici par contre, c’est bien plus compliqué que prévu. Ya par contre un truc que j’ai tilté c’est que, si j’ai bien compris, la date de fin de ma période d’essai est reportée d’autant de temps que durera mon arrêt. L’une d’entre vous saurait me confirmer ça ?

En conclusion, j’ai clairement l’impression d’avoir perdu mon temps. Elle devrait m’envoyer un mail avec l’avis du service juridique c’est toujours bon à prendre. Mais si jamais j’ai besoin, je peux toujours l’appeler. Mais bien suuuuuur !

30 commentaires sur “Dialogue de sourds et conseils pourris

  1. Effectivement, son dernier conseil est le bon (et le seul valable). Hallucinant quand même de voir l’inutilité du truc … La médecine du travail c’est important quand même ! Elle était vraiment à côté de la plaque.
    Doigts toujours croisés pour que tu trouves vite un autre taff !

    Aimé par 1 personne

    1. Ps : « La période d’essai correspond à un temps de travail réellement effectué. Ainsi, lorsque le salarié est malade (ou absent, quelle qu’en soit la raison) pendant cette période, l’essai doit, en principe, être prolongé.
      En pratique, tout dépendra de ce que vous pensez du travail effectué. » Source : https://www.editions-tissot.fr/actualite/droit-du-travail/la-periode-d-essai-joue-la-prolongation-en-cas-d-arret-maladie

      Aimé par 1 personne

  2. C’est fou qu’elle soit autant à côté de la plaque. En même temps je me rappelle encore du médecin du travail quand je travaillais en France, il servait pas à grand chose non plus. Et maintenant encore plus simple, il n’y en a pas ! Bref, courage 😘

    Aimé par 1 personne

    1. C’est quoi ton secret ?! J’y échappe pas à chaque embauche. Même pour un job d’été d’un mois en usine j’avais été convoquée.
      En théorie ils peuvent être de super alliés en cas de soucis de santé et parcours PMA. Enfin si la personne prend la peine de se renseigner bien sûr..

      J'aime

      1. Bosser pour l’éducation nationale 🤣. Avant cela j’ai bossé 5 ans dans le privé, mais je n’ai aucun souvenir de rendez-vous avec un médecin du travail…
        Cela ne me dérange pas car je n’ai jamais eu besoin de les solliciter, et pour la PMA je n’ai pas de soucis avec ma hiérarchie. C’est plus compliqué d’un point de vue personnel, car cela me dérange de faire peser certains retards ou absences sur mes élèves…mais pas le choix parfois….

        Aimé par 1 personne

  3. C’est flippant avec le recul… le médecin du travail qui est censé t’aider ne sait rien , n’aide pas et même te dit des choses fausses …
    Le code du travail parle bien du temps de trajet , après pour la partie « fonction publique » j’avoue que je ne peux pas l’affirmer !

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis dans le privé. Ils considèrent qu’il y a des centres de PMA plus proches donc que j’abuse en allant sur Paris et que je dois assumer ce choix. Peut importe que mes ovaires ne puissent pas attendre un autre délai d’attente dans un nouveau CECOS et que ce changement entraînerait des pertes de chances.

      J'aime

      1. Alors ils ajoutent une condition à la loi … ce qui est illégal .
        Car tu peux aller dans un autre centre pour des raisons de santé et ça relève du secret médical. Ils n’ont pas leur mot à dire !
        Ça m’énerve quand les employeurs font ce qu’ils veulent de la loi !!!

        Aimé par 1 personne

      2. J’ai l’impression qu’ils cherchent une interprétation de la loi qui les arrange. De toute façon même en dehors de ça cette entreprise ne respecte absolument pas ses salariés !

        J'aime

  4. je pense qu’il appliquent le « bon sens » en terme de transport. en general , la plupart des personnes sont suivies a cote de leur lieu d’habitation. franchement, ce qui compte c’est que tu continues ton suivi comme initialement et comme dit la doc, ne t’embarasse pas avec tous ces points « juridiques » et techniques. c’est deja suffisamment compliqué. si tu peux poser un jour par ci par la, ou t’arranger pr commencer plus tard et arriver plus tot etc… pour ma part, je n’avais pas parlé de mon parcours a mon employeur. je changeais mes horaires ou jour avec des collegues, et sur certains protocole, je demandais a mon generaliste de m’arreter le temps du traitement. …

    Aimé par 1 personne

    1. Je peux pas faire ça ! J’ai pas assez de jours de congé, chaque arrêt entraîne 4 jours de carences et vu la distance je suis obligée de m’absenter la journée complète. Les échanges avec collègue sont à prévoir très en avance. N’oublie pas que je bosse en hôpital, j’ai des patients qui eux aussi ont besoin de traitement (chimio) c’est pas comme décaler du travail administratif. J’ai voulu m’arranger avec ma collègue et télétravailler pour compenser mais ils veulent pas parce que ce n’est pas dans un cadre légal ! J’ai ma chef, le service RH et les juristes aux fesses !

      J'aime

    1. J’avais aussi vu cet article et je me le garde sous le coude pour un RDV avec RH et juristes. Il y en a un aussi sur le site de BAMP mais il date de 2016. Je ne les ai pas encore contacté parce que je ne veux pas les déranger pour rien si je trouve autre chose.

      J'aime

  5. Je ne suis malheureusement pas trop étonnée pour le médecin du travail, j’ai toujours eu l’impression qu’ils ne servaient à rien… et pourtant ils sont sensés être là pour quelque chose! J’espère vraiment que tu vas réussir à avoir de l’aide et à être épaulé et orienté comme ça doit normalement être fait!
    Je vois que certaines t’ont donné des pistes et j’espère que ca pourra t’aider rapidement.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s